RIEN N’EST PLUS FORT QUE L’AMOUR…

L’amour est plus fort que tout. Même si la vie vous a parfois déçu, même si des gens vous ont blessé, même si vous croyez à tout jamais l’espoir perdu, sachez que l’amour saura tout réparer si vous le laissez entrer dans votre cœur. L’amour pardonne tout, efface tout et redonne confiance.

Si vous cessez de vous apitoyer sur les erreurs du passé et si vous acceptez d’abandonner les craintes de l’avenir, vous faites un premier pas pour trouver l’amour, car l’amour ne peut cohabiter avec les reproches, la colère et la peur. L’amour fait oublier les souffrances et supprime la haine.

L’amour est une émotion qui ne cherche pas à être comprise, mais seulement ressentie et partagée. Si vous cherchez l’amour, commencez par le donner, le répandre autour de vous, l’irradier du plus profond de votre être et c’est alors qu’il viendra vers vous, comme attiré par son semblable.

 

Tu ne peux pas être aimé si tu n’es pas toi-même

Il n’y a que si tu es toi-même que tu peux être aimé pour qui tu es vraiment. Cela peut te sembler une évidence quand tu le lis et pourtant, tu sais à quel point il est difficile parfois de dire ce que l’on pense vraiment, ce que l’on ressent vraiment, et d’agir en conséquence, en se respectant totalement. Lorsque tu agis en ne montrant pas ton vrai visage, par peur de froisser l’autre, en réalité tu es malhonnête : tu fais croire à l’autre que tu l’aimes, que tu apprécies sa compagnie, que tu prends plaisir à être avec lui alors que c’est faux. Et ce faisant, tu ne lui permets pas d’avoir un véritable ami qui l’aime pour qui il est. Vois-tu à quel point tu fais du mal là où tu penses faire du bien ? En te mentant à toi-même et en mentant à l’autre, quelles que soient tes bonnes intentions, tu n’es jamais dans le juste, sache-le. Ce n’est que lorsque tu te respectes et que tu respectes suffisamment l’autre pour lui permettre de se libérer de la relation avec toi, l’autorisant ainsi à se créer de vraies amitiés sincères à la place, qu’alors tu es vraiment dans l’amour. Dans l’amour de toi. Dans l’amour de l’autre. L’amour, c’est la vérité, pas la bonne intention.   – Gaelle – La voix de Marie –

Si vous voulez que quelque chose change dans votre vie, il vous faut changer quelque chose

 Si tu veux accueillir du nouveau dans ta vie, il te faut être prête à ce renouveau. On croit toujours qu’on est prêt à quelque chose mais il faut savoir que si ce quelque chose n’arrive pas, c’est qu’en réalité on n’est pas prêt. Accueillir du nouveau dans sa vie est aussi une attitude qui se cultive. Prends l’habitude de faire des choses nouvelles. Cela passe par des choses très simples et quotidiennes : essayer une nouvelle recette, manger quelque chose de nouveau, changer un meuble de place, dire bonjour à un inconnu, porter un vêtement inédit, mettre une fleur dans ses cheveux… Fais de la place au nouveau dans ta vie et il viendra.

Se mettre à nu…
Pour accéder à l’amour véritable, tu as besoin de te mettre à nu. Tu as besoin de tout t’avouer, de ne rien te cacher à toi même. En réalité, tu n’as pas besoin d’être une « belle personne ». Tu es qui tu es et étant ainsi, tu peux t’aimer toi-même. Plus tu sauras te mettre à nu devant toi-même, plus tu accéderas à la possibilité de t’aimer toi-même et donc d’aimer l’autre dans son imperfection. L’amour est un apprentissage et tu peux décider de le commencer aujourd’hui. Une bonne manière de commencer est d’aller regarder un petit bout de toi que tu n’aimes pas ou que tu as du mal à accepter, du mal à reconnaître. Tu peux simplement le regarder et prendre déjà conscience qu’il est là et qu’il ne te veux pas de mal. Tu peux ensuite l’apprivoiser jour après jour et te rendre compte que cette partie de toi n’est ni bonne, ni mauvaise. Elle est là, tout simplement. Elle est toi, tout simplement. Et qu’à ce titre, tu peux l’aimer. L’amour de toi peut commencer tout petit. Mais il doit commencer un jour. Et si c’était aujourd’hui ?

Il n’y a rien qui doive vous inquiéter

Cesse de t’inquiéter à propos de tout et de rien car en réalité, sache-le, il n’y a rien pour lequel tu doives t’inquiéter. Absolument rien. La seule raison pour laquelle tu te tracasses est que tu crois que les choses doivent se passer d’une certaine façon et qu’elles ne se passent pas de cette façon. C’est cela qui te fait souffrir et uniquement cela. Rien d’autre. Lorsque tu cesses d’alimenter tes fantasmes et que tu prends la vie telle qu’elle se présente à toi, tu cesses immédiatement de souffrir. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faille renoncer à tout. Tes aspirations et tes souhaits d’amélioration sont tout à fait louables pour la bonne raison qu’ils émanent de toi. Mais ils ne doivent pas prendre le pas sur la réalité dans le sens où les deux doivent coexister en paix. Ce qu’il advient et ce que tu désires ont la même valeur. Tout est possible mais rien ne t’ait dû. Avance vers tes rêves, concrétises tes projets, mets toute l’énergie nécessaire à la réalisation de tes envies, mais sans attente. La manifestation n’en sera que plus joyeuse si tu t’en étonnes au fur et à mesure qu’elle se présente, exactement comme il en est d’un cadeau inattendu. Passe à l’action en suivant l’élan de ton cœur sans aucun regard pour le fruit de l’action. Ce faisant, tu sauras distinguer l’effort de la persévérance car l’effort est trop souvent motivé par le résultat, lui seul te permettant de dépasser la souffrance de l’effort. L’effort n’est jamais justifié car il implique un combat contre toi-même. Tandis que la persévérance dans l’élan du cœur se suffit à elle-même et n’a pas besoin de résultat pour être dans la joie de l’action. L’accueil de la réalité présente et la joie de l’action pour en changer, voici les deux ingrédients du bonheur.

Lien      la Voix de Marie